Une étude écossaise confirme l’efficacité du vaccin HPV
Infection du col de l'utérus par le Papilloma Virus

Une étude écossaise confirme l’efficacité du vaccin HPV

Source : Mediscoop

La vaccination de toutes les jeunes filles de 12-13 ans contre les virus HPV16 et 18 entraine une chute drastique de l’incidence des lésions de tous grades chez ces personnes à l’âge de 20 ans, et une baisse de 89% des lésions de haut grade. Ce résultat confirme l’efficacité du vaccin bivalent avec un bénéfice d’autant plus important que la vaccination est précoce. Ces travaux sont parus dans le BMJ[ref]Tim Palmer et al. Prevalence of cervical disease at age 20 after immunisation with bivalent HPV vaccine at age 12-13 in Scotland: retrospective population study. BMJ 2019 ; 365:l1161. https://doi.org/10.1136/bmj.l1161[/ref].

La vaccination anti-HPV effectuée à l’âge de 12-13 ans conte HPV16 et 18 réduit drastiquement la quantité de lésions induites par ces virus à l’âge de 20 ans. Ces données d’efficacité parues dans le BMJ sont issues d’une étude de cohorte rétrospective écossaise.

Au total, 138.692 femmes nées entre 1988 et 1996 et ayant eu un frottis à l’âge de 20 ans ont été incluses. Comparées aux femmes non vaccinées nées en 1988, celles nées en 1995-1996 et ayant bénéficié de la vaccination systématique ont présenté une réduction de 89% des lésions de haut grade CIN3 (IC 95% 81%-94%), de 88% (83% – 92%), des dysplasies modérées CIN2 et de 79% des lésions de bas grade CIN1 (69% – 86%).

L’âge au moment de la vaccination compte pour beaucoup. Plus elle était précoce, plus le vaccin était efficace. Ainsi la réduction des lésions de haut grade a été de 86% (75% – 92%) chez les filles vaccinées à 12-13 ans contre 51% (28% – 66%) chez celles vaccinées à 17 ans.

Ces données confirment le bénéfice important du vaccin bivalent par un effet protecteur direct vis-à-vis des souches visées et probablement par une protection croisée contre d’autres types HPV. Elles confirment également la pertinence de l’âge de la vaccination, le rattrapage dans les années autour de 17 ans apportant moins de résultats.

Dr ZELER
A propos

Médecin Généraliste Diplômé des Facultés de Médecine de Strasbourg et de Lyon DIU de sexologie

Tagués avec : ,