Le coronavirus : ce qu’il faut savoir ; les changements dans l’organisation de notre cabinet

Le coronavirus : ce qu’il faut savoir ; les changements dans l’organisation de notre cabinet

L’épidémie de Coronavirus est passée au stade de pandémie mondiale depuis le 11 mars, et le stade 3 de lutte contre le COVID-19 (fermeture de tous les lieux non indispensables recevant du public) a été déclaré en France depuis hier soir.

Le cabinet reste ouvert

Bien entendu, le Cabinet Médical de Montblanc reste ouvert, et nous ferons le nécessaire pour voir tous les patients le nécessitant. Notre équipe sera complétée si besoin par le Dr PONCET qui pourra venir en renfort.

Afin de pouvoir nous concentrer sur cette épidémie, et pour éviter des risques inutiles de contamination, nous demandons aux personnes en bonne santé, qui ont besoin d’un simple renouvellement, ou qui consulteraient pour une question médicale non urgente, d’envisager de différer leur demande de consultation et de privilégier les téléconsultations, que nous allons prochainement mettre en place.

*** A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles : Vous pouvez faire renouveler votre traitement chronique directement auprès de votre pharmacien ***

Pour les autres, merci de bien lire le reste de cet article.

Les symptômes

La durée d’incubation du Covid-19, c’est-à-dire le délai entre l’infection et l’apparition des premiers symptômes, est d’environ 3 à 7 jours. Les symptômes décrits évoquent principalement une infection respiratoire aiguë (fièvre, toux, essoufflement), mais des difficultés respiratoires et des complications pulmonaires de type pneumonie sont également décrites, ainsi que des formes plus sévères. Des symptômes digestifs et oculaires (conjonctivite) ont également été observés chez certains cas confirmés.
Parmi les cas confirmés d’infection au nouveau coronavirus, la fréquence des formes les plus sévères se situe entre 17 et 23 %, et la létalité entre 2 et 3 %. Toutefois, les formes bénignes ou asymptomatiques de la maladie, plus difficiles à détecter, sont fréquentes.

Pas une « grippette »

Même si, au début, on a eu tendance à comparer le covid-19 à la grippe saisonnière ; avec des symptômes de type courbatures, fièvre, toux ; de nouvelles études montrent que le coronavirus semble plus grave que ce que l’on pensait au départ.
A l’exception des moins de 15 ans qui ne sont quasiment pas touchés par les formes graves, des formes sévères de cette pneumonie virale sont en effet observées dans toutes les tranches d’âge.
Enfin, tout comme pour la grippe saisonnière, le coronavirus frappe plus durement les personnes fragilisées par des pathologies préexistantes. Il sera particulièrement dangereux pour les nourrissons de moins d’un an, les personnes âgées avec des pathologies multiples, les patients sous traitement immunosuppresseurs (suites de greffe, maladies auto-immunes), les patients traités pour des cancers avec chimiothérapie ou radiothérapie, les patients avec une insuffisance respiratoire, une bronchite chronique sévère, un asthme ou un diabète. Ce sont ces patients qui sont à plus haut risque de complications avec ce virus.

84% de formes bénignes

Il ne faut pas céder à la panique, car la plupart des cas seront bénins : 84% des personnes infectées ne vivent en effet qu’une forme bénigne de la maladie, et 98 % des patients guérissent de cette maladie.

Pour l’instant, aucun traitement curatif n’existe, aucun vaccin non plus, le traitement vise à diminuer la température et les courbatures : il s’agit essentiellement du paracétamol. Des soins hospitaliers sont nécessaires pour les cas les plus graves, notamment en cas d’insuffisance respiratoire.

IMPORTANT : il ne faut pas prendre d’anti-inflammatoires (ibuprofene, ketoprofene, diclofenac etc), d’aspirine, ni de cortisone par voie orale (solupred®, selestene®).

Mesures barrières

Il va falloir continuer à vivre avec ce virus parmi nous, avec un nombre de malades qui va aller croissant.

Les mesures « barrière » sont des précautions élémentaires de bon sens très efficaces. Elles ont été diffusées ces jours-ci sur les antennes de radio et de télévision, il s’agit de règles d’hygiène de base pour limiter la propagation, et surtout pour protéger les patients les plus fragiles :

  • Lavage soigneux des mains (tous les doigts, les ongles, au moins 20 secondes de durée),
  • A défaut, gel hydro-alcoolique,
  • Tousser dans son coude,
  • Utiliser des mouchoirs jetables,
  • Réduire les activités non indispensables ;
  • Réduire sa fréquentation de lieux où se trouvent des personnes fragiles comme les hôpitaux ;

Comment faire ?

Si vous présentez des symptômes évocateurs de la maladie (fièvre et/ou toux, et/ou courbatures), il ne sera pas possible de savoir si vous êtes atteints d’un rhume, d’une grippe ou du coronavirus. L’épidémie étant maintenant très étendue, plus aucun patient n’a besoin d’être testé pour savoir s’il est atteint ou non, et la présence d’un de ces symptômes suffit pour faire le diagnostic.
A présent, seules les personnes qui nécessiteront une hospitalisation (en cas de forme grave de la maladie) seront testées.

Si vous êtes malade :

  • Portez un masque chirurgical jetable (ou à défaut protégez votre bouche et votre nez avec un foulard).
  • N’allez pas au travail.
  • Ne venez pas au cabinet sans rendez-vous

Sollicitez une visite à domicile ou une téléconsultation afin que nous puissions évaluer les signes de gravité qui nécessiteraient une hospitalisation. Ou bien que nous puissions vous prescrire les traitements de confort nécessaire (paracétamol) ainsi qu’un arrêt maladie.

Pour obtenir un rendez-vous de téléconsultation, le plus simple sera de vous connecter sur le site www.cabinet-montblanc.fr. Dès lundi, nous ouvrirons des créneaux de téléconsultation pour les personnes équipées d’un ordinateur, d’une webcam et d’une connexion internet.

Pour ceux qui nécessiteront une consultation ou une visite à domicile, merci de prendre rendez-vous en appelant le 04.67.98.50.29. Nous comptons sur vous pour signaler aux secrétaires les symptômes tels que toux, courbatures ou fièvre, afin qu’un créneau adapté vous soit proposé.

Si vous avez des problèmes respiratoires et que vous ne pouvez pas contacter votre médecin : Appelez le 15. Attention, ne surchargez pas cette ligne pour des symptômes bénins.

Bonne protection à tous !

Sources : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus, https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa2002032

Dr ZELER
A propos

Médecin Généraliste Diplômé des Facultés de Médecine de Strasbourg et de Lyon DIU de sexologie

Tagués avec :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.