Comment les enfants sont-ils touchés par l’addiction aux téléphones portables de leurs parents

Une étude récente de l’Académie Officielle de Pédiatrie des Etats-Unis révèle que certains parents ont tendance à délaisser leurs enfants au profit de leur téléphone portable ou autres appareils informatiques.

 

Les parents seraient-ils plus attentifs à leur téléphone portable qu’à leurs enfants ? Une étude a été réalisée pendant deux mois dans un restaurant de Boston pour étudier le comportement des parents et des enfants. Les résultats sont assez révélateurs : lors du déjeuner, plus de 70% des parents ont utilisé à un moment ou à un autre leur téléphone portable, tandis que près de 30% l’ont utilisé en continu.

L’un des chercheurs, le Dr Radesky, pédiatre, a constaté que les parents les plus accros se montraient « irrités et nerveux, essayant dans le même temps de s’occuper de leurs enfants et de poursuivre leur activité sur leur appareil électronique ». Souvent, ajoute-t-elle, « l’enfant essayait d’établir une conversation, mais le parent répondait à contre temps ou à côté, en décalage complet ». En réponse, l’enfant essayait d’attirer l’attention (ce qui augmente la tension) ou se montrait totalement résigné.

Comment ce manque d’attention affecte-t-il les enfants ?

Selon cette étude et les recommandations des pédiatres, les premiers mois de vie sont essentiels. Le face à face et le fait de percevoir la présence de ses parents et de ses proches est très important pour le bébé. Lors de l’étape de l’acquisition du langage, entre 12 et 18 mois, il est fondamental que les parents montrent une attitude active et lui enseignent tout ce qu’ils peuvent pour que l’enfant acquière du vocabulaire.

L’étude démontre également que, si les parents font systématiquement preuve d’indifférence face à leurs enfants, ceux-ci perdent confiance en eux-mêmes, ont du mal à se sociabiliser, à se faire des amis et à s’adapter, que ce soit à la garderie ou plus tard à l’école.

Quelle solution au problème ?

Les parents doivent faire un effort pour interagir avec leurs enfants et ne pas être constamment accrochés à leurs portables. De même, il faut limiter le temps que l’enfant passe devant un écran, un téléviseur ou une tablette.

Selon la même institution qui a développé cette recherche, les jeunes enfants, jusqu’à deux ans, ne devraient avoir aucun contact avec des appareils électroniques. Entre 3 et 5 ans, ils ne devraient pas passer plus d’une heure par jour devant un écran et pas plus de deux heures entre 6 et 18 ans. Dans le cas contraire, les enfants sont potentiellement exposés à un risque d’obésité infantile, de manque de sommeil et de comportement agressif.

Dr ZELER
A propos

Médecin Généraliste Diplômé des Facultés de Médecine de Strasbourg et de Lyon DIU de sexologie