Rappel concernant les arrêts de travail concernant le COVID-19

Rappel concernant les arrêts de travail concernant le COVID-19

Tant que l’épidémie de COVID-19 ne sera pas passée, il est très fortement recommandé de ne pas sortir de chez soi.

Certaines personnes, qui n’ont pas de possibilité de télétravailler depuis chez eux, doivent bénéficier d’un arrêt de travail.

Plusieurs cas de figure existent :

  1. Si vous êtes malade : toux, fièvre, courbatures, perte du goût ou de l’odorat : votre médecin vous ferra un arrêt maladie. Privilégiez impérativement la téléconsultation
  2. Si vous n’êtes pas malade :
    • vous devez rester chez vous pour garder vos enfants consignés à domicile et n’avez pas de solution de garde ni de possibilité de télétravailler : votre employeur (ou vous-même si vous êtes votre propre employeur) doit déclarer son salarié sur https://declare.ameli.fr/ pour délivrance d’un arrêt de travail dérogatoire administratif (votre médecin ne peut pas vous mettre en arrêt maladie)
    • Vous avez été en contact étroit*. avec une personne atteinte du COVID-19 : Jusqu’à présent, il fallait passer par l’ARS pour avoir un arrêt de travail. Désormais, il faut prendre contact avec votre employeur pour envisager avec lui les modalités de télétravail qui pourraient être mises en place. En l’absence de solution de télétravail, vous pouvez prendre contact avec votre médecin traitant qui pourra prescrire un arrêt de travail s’il l’estime nécessaire.
    • Vous êtes une personne vulnérable ou à risque d’une forme grave du COVID-19** :
      • Si vous avez une ALD à jour ou une preuve écrite que vous faites partie du groupe à risque (compte-rendu de consultation par exemple) : Pas besoin de passer par votre médecin traitant, vous pouvez vous mettre en arret de travail vous-même en passant par le site https://declare.ameli.fr/. Cet arrêt sera reconduit automatiquement tant que le confinement ne sera pas levé (Plus d’infos).
      • Si vous n’avez pas d’ALD à jour et ne aucun justificatif en votre possession : contactez votre médecin traitant
    • [Nouveauté du 01/04/2020] Vous cohabitez avec une personne vulnérable : vous pouvez, en l’absence de solution de télétravail, solliciter votre médecin traitant, qui pourra prescrire un arrêt de travail s’il l’estime nécessaire. → Prendre un RDV de téléconsultation uniquement

*« Un contact étroit est une personne qui, à partir de 24h précédant l’apparition des symptômes d’un cas confirmé, a partagé le même lieu de vie (par exemple : famille, même chambre) ou a eu un contact direct avec lui, en face à face, à moins d’1 mètre du cas ou pendant plus de 15 minutes, lors d’une discussion ; flirt ; amis intimes ; voisins de classe ou de bureau ; voisins du cas dans un moyen de transport de manière prolongée ; personne prodiguant des soins à un cas confirmé ou personnel de laboratoire manipulant des prélèvements biologiques d’un cas confirmé, en l’absence de moyens de protection adéquats. »

**personnes âgées de 70 ans et plus, femmes enceintes à partir du 3eme trimestre de grossesse, les personnes répondant aux critères suivants : antécédents cardiovasculaires (hypertension artérielle compliquée, antécédents d’accident vasculaire cérébral ou de coronaropathie, chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV), diabétiques insulinodépendants non équilibrés ou présentant des complications secondaires à leur pathologie, personnes présentant une pathologie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d’une infection virale, patients présentant une insuffisance rénale chronique dialysée, malades atteints de cancer sous traitement, personnes avec une immunodépression congénitale ou acquise (médicamenteuses : chimiothérapie anti cancéreuse, immunosuppresseur, biothérapie et/ou une corticothérapie à dose immunosuppressive, infection à VIH non contrôlé avec des CD4 <200/mm3, consécutive à une greffe d’organe solide ou de cellules souche hématopoïétiques, liée à une hémopathie maligne en cours de traitement), malades de cirrhose au stade B au moins, personnes présentant une obésité morbide (indice de masse corporelle > 40kg/m2).

Dr ZELER
A propos

Médecin Généraliste Diplômé des Facultés de Médecine de Strasbourg et de Lyon DIU de sexologie

Tagués avec :